Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 20 novembre 2017

E-learning: bilan 2009 de la Coupole, tendances et perspectives

Comme chaque année, l'AWT fait le point sur les actions menées, notamment par la Coupole chargée de promouvoir et développer l'e-learning en Belgique francophone. C'est aussi l'occasion d'analyser les tendances du moment
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 11/03/2010 | Imprimer | Envoyer

Tendances et perspectives

Fin 2008, au plus fort de la crise financière, se tenait à Louvain-la-Neuve le salon Epsilon, rendez-vous bisannuel de la formation en Belgique francophone. A cette occasion, les acteurs de la formation affirmaient, comme pour se rassurer, que la crise allait être une opportunité pour l'e-learning. Depuis lors, beaucoup de certitudes sont tombées, mais beaucoup d'espoirs se sont également confirmés!

De l'année 2009, l'AWT retient en particulier quatre enseignements:

  • l'impact du Web 2.0 sur la formation,
  • l'essor du mobile learning et du serious game,
  • l'effet positif de la crise sur le développement de l'e-learning.

Learning 2.0 or not learning!

La formule est un peu exagérée, mais la tendance est ferme. Certes l'apprentissage 1.0 (caractérisé par une relation "de celui qui sait vers celui qui apprend") restera de mise dans un certain nombre de contextes, mais il faut reconnaître que la révolution 2.0 a impacté profondément les usages et la structure cognitive des apprenants, à moins que ce ne soit ces derniers qui aient orienté le développement d'outils répondant à leur mode de fonctionnement!

Les "digital natives" sont l'avant-garde du mouvement. Impatients, autonomes, ils ne lisent pas les modes d'emploi, mais utilisent les outils. Ils aiment la réactivité et ne restent pas passivement devant un écran, un professeur, une présentation, etc. Un quart d'heure d'introduction et le risque est grand de perdre leur attention! Ils sont pourtant avides d'apprendre et capable d'une grande concentration! Ils effectuent une recherche par mots clés plutôt qu'en consultant une arborescence, une table des matières ou un index. Ils sont acteurs de leur apprentissage et se plient difficilement à un déroulement linéaire! Mais impliquer les apprenants, n'est-ce pas là l'objectif depuis toujours? Voilà le trésor qui s'offre aux enseignants qui sauront en saisir le sens et l'opportunité.

Confirmation pour le mobile learning & le serious game

Le téléphone portable est désormais le terminal numérique le plus diffusé au monde. En conséquence, et malgré la diversité des terminaux existants, les applications mobiles ne cessent de se développer, y compris en matière de formation. Le format est particulièrement bien adapté au travailleurs nomades: ceux qui se déplacent beaucoup (par exemple des délégués commerciaux), mais également ceux qui n'ont pas de bureau ou de poste de travail attitré (par exemple le personnel hospitalier).

Le raisonnement est sensiblement le même pour la console de jeu. Elle a déjà remplacé l'ordinateur dans les foyers et le mouvement ne cesse de s'amplifier en raison de son faible coût (comparativement à un ordinateur) et des fonctionnalités qu'elle propose (Web, courrier électronique, domotique, lecteur DVD, Blu-ray, etc.). Il en résulte le développement d'applications qui ne sont plus exclusivement ludiques, mais de plus en plus sérieuses, notamment éducatives. De là à réenvisager l'équipement scolaire, il n'y a qu'un pas, que les Etats-Unis et le Canada ont déjà franchi!

Mais plus largement, l'exploitation du jeu en contexte dit "sérieux" (sensibilisation, formation, simulation, etc.) est en plein essor! Il suffit de regarder la prolifération d'articles et d'événements sur le sujet pour s'en convaincre. De même, les exemples d'application ne cessent de se multiplier dans l'entreprise, l'enseignement, l'armée, le monde médical ou dans le domaine aérospatial, etc.

Plusieurs éléments expliquent cet essor soudain:

  • du point de vue pédagogique, le jeu est une des plus anciennes et les plus naturelles formes d'apprentissage, d'échange et de socialisation,
  • du point de vue technique, l'évolution du Web facilite le développement de jeux de plus en plus riches et sophistiqués.

Si les indicateurs sont au vert, le jeu sérieux est cependant déjà à la croisée des chemins! En effet, le développement de jeux sur mesure reste très coûteux. L'enjeu est donc le développement d'outils auteurs fiables, performants et bon marché, qui permettront "aux vaches à lait" d'aujourd'hui de développer elles-mêmes leurs propres jeux.

C'est dans ce contexte que l'AWT prépare diverses initiatives:

  • le développement de jeux en ligne sur le thème de l'e-learning, qui compléteront le guide du même nom;
  • une opération mobile learning recourant au jeu: un dispositif Bluetooth et Wifi permet de diffuser les jeux e-learning sur téléphones portables lors de divers événements;
  • un événement consacré au serious game le 4 mai 2010 à Imagix-Mons: www.seriousgame.be;
  • des ateliers dédiés au mobile learning ou au serious game.

La crise comme opportunité

Si la crise est souvent synonyme de réduction des coûts, au rang desquels la formation figure malheureusement souvent en tête, elle est également souvent (et heureusement) une opportunité pour innover. On peut déplorer qu'à l'instar des problèmes environnementaux, ce sont les arguments économiques qui constituent la principale motivation et poussent à faire davantage avec moins. Mais il nous faut constater que l'e-learning a gagné du terrain dans tous les secteurs d'activités au cours des derniers mois et que, par conséquent, les prestataires e-learning ont plutôt bien résisté à la crise.

Missions de la Coupole e-learning

Mise en place courant 2007 pour contribuer à atteindre les objectifs de Lisbonne et inscrire la Région wallonne et la Communauté française dans l'économie de la connaissance, la Coupole e-learning a pour mission de promouvoir et développer l'e-learning au bénéfice de tous les citoyens, en s'appuyant sur les acteurs et initiatives existants.

Logo coupole e-learning

Deux organes consultatifs ont été mis en place:

  • un comité technique,
  • un service d'appui.

Comité technique

Composé de représentants du monde de l'entreprise, de l'administration, de l'enseignement, de la formation et de l'insertion, le comité technique permet de faire remonter vers la Coupole les besoins et attentes de divers acteurs et bénéficiaires finaux et ainsi d'orienter les priorités d'action. Il constitue également un espace privilégié de partage et d'échange, propice à l'identification de synergies, au montage de partenariats et à la mise en place de collaborations.

Service d'appui

Composé de représentants des trois académies universitaires francophones, le service d'appui apporte à la coupole une expertise technique et pédagogique de pointe en matière d'e-learning:

  • LabSET-Ulg, pour l'académie Wallonie-Europe;
  • IPM-UCL et FUNDP, pour l'académie Louvain;
  • PRACTICE-ULB, pour l'académie Wallonie-Bruxelles.

Un plan d'action

Résultat d'influences multiples, de consultations multilatérales et d'une analyse constante des besoins des divers publics cibles, le plan d'action est structuré en trois axes. Véritable feuille de route de la Coupole, il identifie les priorités d'action afin de créer les conditions favorables au développement d'un e-learning de qualité en Région wallonne et Communauté française, au bénéfice de tous les citoyens, qu'ils soient demandeurs d'emploi, salariés d'entreprise, fonctionnaires publics, étudiants, enseignants ou formateurs, etc.

  1. promotion de l'e-learning:
    • via le Web,
    • via des événements,
    • via divers canaux;
  2. développement de l'e-learning;
  3. amélioration de la qualité en e-learning.

Ces trois axes sont complétés par un axe transversal: veille et conseil.

Une logique du partenariat

Pour mener à bien ses missions la Coupole est donc entrée dans divers partenariats et réseaux:

  • Learn-on-Line,
  • Be-ODL,
  • FSE,
  • Claroline,
  • EFQUEL.
Logo Learn-On-Line Belgian Network for Open and Digital Learning Fonds Social Européen Claroline EFQUEL

Learn-on-Line et le réseau Be-ODL (Belgian network for Open and Digital Learning) sont les principaux partenaires en matière de promotion de l'e-learning, le premier principalement via le Web et le second principalement via l'organisation d'événements.

Le consortium Claroline, qui développe une plateforme e-learning, seconde plateforme open source la plus diffusée dans le monde, et le Fonds social européen (FSE), pour lequel l'AWT coordonne un portefeuille de projets, sont les principaux partenaires en matière de développement de l'e-learning: développement technologique pour le premier et développement de l'offre de formation e-learning pour le second. Le réseau EFQUEL (European Foundation for Quality in E-Learning) est quant à lui le partenaire qualité.

La logique du partenariat illustre bien la méthode de travail: s'appuyer sur l'existant afin de le renforcer, plutôt que de multiplier des initiatives concurrentes. Ainsi, l'AWT apporte son expertise et ses contacts, ainsi que ses ressources humaines, techniques, matérielles et financières aux différents partenariats qu'elle a rejoints.

Bilan 2009 de la Coupole

Veille et conseil

La veille systématique qui est menée, sur base d'outils classiques (presse, littérature, conférences, enquêtes, etc.), mais également via des systèmes électroniques (RSS, réseaux sociaux, newsletters, sites web de référence, etc.) permet de diffuser de l'information:

  • focus d'actualité et témoignages: en 2009, 24 contenus e-learning ont été diffusés (contre 18 en 2007 et 2008 cumulés). Leur impact est amplifié par divers outils transversaux (newsletter, RSS, Facebook, Twitter, base de données Vigie, AWT TV, etc.). Ces contenus sont également réexploités via différents réseaux et partenariats (Learn-on-Line, Be-ODL, EFQUEL, FSE, Cluster TIC, etc.), ou dans le cadre d'accords avec des revues spécialisées ou d'entreprises (Dynamisme wallon, PME KMO, Union & Actions, etc.). On les retrouve enfin, au gré de l'actualité, repris par divers blogs, revues et sites Internet, etc.
  • agenda en ligne: une trentaine d'événements relayés en 2009 (contre une cinquantaine en 2007-2008).
  • annuaire et base de données de liens,
  • etc.

La veille permet également d'entretenir le niveau d'expertise de l'AWT. Ainsi, de la consultation informelle au rapport officiel, en passant par l'évaluation de projets, les sollicitations ont été nombreuses en 2009 (une centaine contre environ 80 en 2007 et 2008 cumulés).

Dernières enquêtes AWT:

  • E-learning
    4% des Wallons de 15 ans et plus, soit 6% des internautes, ont déjà suivi un cours ou une formation via Internet. L'informatique et les connaissances spécifiques au métier sont les domaines les plus étudiés en ligne
    http://awt.wallonie.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,men,030,050
  • Usages d'Internet par les entreprises wallonnes
    Trois usages de base (e-mail, recherche d'informations, Internet banking) sont généralisés dans la plupart des entreprises. Les usages avancés restent en retrait, sauf pour des secteurs à caractère technophile et les entreprises de plus grande taille
    http://awt.wallonie.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,p07,030,001

 

Sensibilisation et promotion via le web

Les deux principaux outils de promotion de l'e-learning via le web sont:

  • le portail Learn-on-Line,
  • le portail de l'AWT.

Lancé officiellement lors des REWICS 2007 et refinancé par le FSE jusque 2013, le portail Learn-on-Line poursuit son déploiement, avec plus de 350 formations e-learning référencées fin 2009 par une trentaine d'opérateurs de formation, soit une cinquantaine de plus que fin 2008. Outre son catalogue e-learning couvrant des domaines très variés, allant des connaissances théoriques aux savoir-faire pratiques, Learn-on-Line propose également des ressources et des outils à destination des particuliers, des entreprises et des formateurs.

Si Learn-on-Line a enregistré un léger recul de son trafic en 2009 (avec tout de même 69.814 visiteurs uniques pour 670.069 pages vues), il bénéficie cependant d'un taux de rebond exceptionnel (42,54 %), indiquant que les internautes restent sur le site (3 minutes en moyenne). Une nouvelle version du portail, relooké et incluant un module "premiers pas dans l'e-learning", a été lancée lors des Rewics 2010. Cette évolution résulte d'une évaluation menée courant 2008 par le service d'appui inter-universitaire et devrait permettre d'enregistrer une nouvelle croissance des statistiques d'utilisation. Enfin, diverses initiatives sont prises pour assurer la continuité du portail Learn-on-Line au-delà de 2013.

Le portail de l'AWT continue également sa progression avec 420.000 visiteurs uniques en 2009 (contre 354.000 en 2007 et 372.000 en 2008) et 2.106.000 pages vues (contre 2,2 millions en 2008). Ce léger recul est imputable au nettoyage des pages plus anciennes ou obsolètes qui a été effectué fin 2008. Celui-ci a permis d'améliorer la qualification des visites. Outre les informations diffusées sur le portail, notamment dans la chaîne de contenu e-learning, et évoquées plus haut (focus d'actualité et témoignages vidéo, agenda et annuaire en ligne, etc.), la base de données Vigie, qui donne de la visibilité aux les entreprises TIC actives en Région wallonnes et Communauté française, dépasse aujourd'hui les 1000 entreprises TIC, dont une trentaine de prestataires e-learning.

Si la chaîne de contenu e-learning a bénéficié de nombreuses évolutions structurelles et esthétiques en 2009, c'est le guide e-learning qui va être remis au goût du jour en 2010, sur base d'une évaluation réalisée par le service d'appui inter-universitaire. Outil d'aide à la décision, puisqu'à l'issue d'un diagnostic il oriente vers des scénarios d'adoption de l'e-learning, ce guide va être restructuré en profondeur et complété (comme évoqué plus haut dans les tendances et perspectives) par des modules en ligne et notamment des jeux éducatifs sur le thème de l'e-learning. Ces modules assumeront la double tâche d'introduction à l'e-learning et de démonstration de type serious game! Ils seront également valorisés via une activité de type mobile learning, puisqu'ils seront diffusés lors de divers événements via un dispositif Bluetooth et WiFi.

La base de données Vigie va également être profondément remodelée pour adopter un design plus contemporain et surtout proposer un mode de consultation par tags, plus intuitif et plus en phase avec les usages actuels.

  • Learn-on-Line: pérenne et performant
    Depuis son lancement en mars 2007, le succès du portail Learn-on-Line ne se dément pas, avec près de 400 formations e-learning référencées par une quarantaine d'organismes de formation publics et privés et plus de 10.000 visites par mois
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,048
  • Prestataires e-learning sur la plateforme ICT pour la Wallonie
  • Eviter des malentendus avec son prestataire TIC
    Le choix d'un prestataire spécialisé dans les TIC n'est pas nécessairement aisé. L'AWT propose 7 points clés à convenir avec un fournisseur TIC dès la négociation du contrat pour éviter les déconvenues les plus fréquemment rencontrées
    http://awt.wallonie.be/web/sec/index.aspx?page=sec,fr,foc,100,065
  • Guide de l'e-learning à l'usage des PME
    Qu'est-ce que l'e-learning? Que peut-il apporter à mon entreprise ou à mon organisme? Quelles solutions adopter? Outil d'aide à la décision, le guide e-learning de l'AWT permet aux décideurs de déterminer leur scénario d'adoption de l'e-learning
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,gui,000,000

Sensibilisation et promotion via l'organisation d'événements

En 2009, la Coupole e-learning de l'AWT a participé à 34 événements (Rewics, Solutions Business, colloque TIC et enseignement de la Communauté française, Forum TIC du campusnumerique.be, Salon de l'éducation de Namur, etc.), dont 18 qu'elle a organisés ou co-organisés, notamment les séminaires du Be-ODL et les ateliers d'initiation e-learning, pour un total de 9 présentations et autant de publications (contre 31 événements en 2007 et 2008 cumulés, dont 11 organisés ou co-organisés, pour un total de 20 présentations et 7 publications).

Les événements "Coupole" ont bénéficié d'une belle couverture médiatique avec deux reportages TV (RTC et "Affaire à suivre", l'émission économique de la RTBF), un reportage radio (diffusé sur les radios de la RTBF: Classic 21, la Première, VivaCité, etc.) et quelques articles (Belga, Métro, CCI Mag, Kluwer, eCitizen, etc.).

En cours ou à venir:

  • opération mobile learning recourant au jeu lors de divers événements,
  • première conférence sur le jeu sérieux en Belgique francophone, le 4 mai 2010 à Imagix-Mons: www.seriousgame.be,
  • nouveau cycle d'ateliers d'initiation e-learning, avec une offre élargie (initiation de base et ateliers thématiques: outils Web 2.0, serious game, mobile learning, etc.): www.awt.be/tour.
  • Belgian network for Open and Distance Learning (Be-ODL) Lien externe
    ASBL fondée par des organismes privés et publics. Elle se consacre depuis 1999 au développement de l'e-learning en Belgique. Be-ODL est un réseau de praticiens souhaitant promouvoir la FOAD (formation ouverte à distance)
    http://www.be-odl.org
  • ePortfolio & eLearning
    Le Belgian network for Open and Digital Learning (Be-ODL) a organisé avec le soutien actif de l'AWT un séminaire sur le thème "ePortfolio et eLearning" le 20 octobre 2009 à Bruxelles. Au programme: concept, outils et exemples d'application
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,071
  • TIC et Enseignement
    Dans le cadre du Be-ODL (Belgian network for Open and Digital Learning), l'AWT a organisé le 25/11/2009 un séminaire consacré aux TIC dans l'enseignement, avec le Forem et Pedago-TIC. Au programme: Web 2.0, identité numérique et logiciels d'apprentissage
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,072
  • Initiation à l'e-learning pour les entreprises: un bilan très positif
    Du 21 avril au 26 mai 2009, l'AWT a organisé des ateliers d'initiation à l'e-learning dédiés aux entreprises. Ces ateliers se tenaient sur une péniche qui a fait halte à Mons, Charleroi, Bruxelles, Liège et Namur
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,068
  • Agenda des événements ICT
    L'agenda ICT de l'AWT vous informe sur un maximum d'événements liés aux technologies de l'information et de la communication
    http://awt.wallonie.be/web/age/index.aspx?page=age,fr,100,000,000

Sensibilisation et promotion via divers canaux

En 2009, comme en 2007-2008, divers supports promotionnels (brochures, bics, etc.) ont été réalisés, notamment au bénéfice de Learn-on-Line. En outre des articles de presse, reportages et interviews ont également été réalisés: 17 publications (9 consécutives à des présentations lors d'événements et 8 issues de demandes extérieures: CCI Mag, Kluwer, eCitizen, Union & Actions, Business ICT, etc.), contre 7 publications en 2007-2008, auxquelles on peut ajouter quatre reportages TV et radio (consécutifs à l'organisation d'événements, mais pas seulement, etc.).

Un ouvrage de sensibilisation à l'e-learning à destination des entreprises a également été lancé début mars 2009 lors de la foire du livre de Bruxelles. L'ambition de cet ouvrage de vulgarisation est d'alimenter la réflexion et d'ouvrir le débat. L'ouvrage est parsemé d'encarts qui proposent des anecdotes, des commentaires, prennent le contre-pied et invitent à passer on-line pour plus de détails, pour obtenir plus de détails et consulter des outils: www.awt.be/elearning/livre. Au final, la forme de l'ouvrage rejoint son contenu, fait de variations et de diversification au niveau style, ton, écriture, alternant anecdotes, commentaires, dialogues, débats, récits et analyses. Il y en a pour tous les goûts, à l’image d'un cours en ligne!

Tiré à 650 exemplaires dans un premier temps (l'AWT en a distribué 200 à ses partenaires: fédérations professionnelles, organismes de formation, etc.), il a été ré-imprimé fin 2009 et une seconde édition revue et augmentée verra le jour courant 2010.

L'e-learning, une solution pour votre entreprise

Dans la liste des initiatives de sensibilisation via d'autres canaux que le Web et l'organisation d'événement, on soulignera l'opération "mobile learning". Dans le cadre de la lutte contre la fracture numérique, l'opération est intéressante à plus d'un titre. D'une part, le téléphone mobile est devenu le média numérique le plus diffusé au monde et même si tout le monde ne dispose pas d'un smartphone, la part de téléphones mobiles avec grand écran ne cesse de croître et le renouvellement des téléphones est suffisamment rapide pour garantir un accès à des "devices" récents. D'autre part, la diffusion se fera via le système Bluetooth et Wifi, ce qui n'implique pas pour les participants de disposer d'un abonnement à Internet! Enfin, l'un des modules de l'opération mobile learning est une capsule publicitaire et qu'elle pourrait bénéficier d'une diffusion télévisée.

Développement de l'e-learning

De 2007 à 2009 diverses démarches ont été menées en vue d'améliorer le cadre règlementaire de l'e-learning, notamment en sensibilisant les commissions paritaires en vue de supprimer le critère présentiel comme critère de valorisation de la formation! En 2010, ce travail de persuasion va se proursuivre, moins pour lutter contre les freins que pour améliorer les incitants, en renforçant les aides existantes, tant fédérales (matériel informatique et connexion Internet), que régionales (chèques-formation), mais également en travaillant sur de nouvelles (aide e-learning).

En 2009, la Coupole e-learning a répondu à plus d'une centaine de sollicitations pour du conseil ou la remise d'avis (contre environ 80 en 2007 et 2008 cumulés, dont notamment 26 évaluations de projets dans le cadre de la programmation 2007-2013 du FSE, auxquels s'ajoutaient 5 évaluations lors de la seconde vague début 2009).

Depuis fin 2008, l'AWT coordonne le portefeuille de projets FSE "TIC et e-learning":

  • Coupole e-learning de l'AWT,
  • FODITIC: Fondation Chimay Wartoise et UCL,
  • form@HETICE: CRIFA-ULg,
  • Form@DIS: LabSET-ULg et CTE-ULB,
  • Formaweb: LabSET-ULg,
  • Health CoPs: CRIFA-ULg,
  • Learn-on-Line: AWT, EAD, Forem, LabSET-ULg, Technifutur et TechnofuturTIC,
  • Online Executive Master in Management: Campus virtuel en gestion,
  • Projet e-learning de l'UCM,
  • Projet e-learning de l'IFAPME.

D'autres sources de financement, régionales (Plan Marshal), interrégionales (Interreg, Eurégio, etc.), européennes (Léonardo, programmes-cadres européens, etc.) permettent aussi de développer des projets e-learning.

Courant 2009, l'AWT est également entrée dans le Consortium Claroline afin de soutenir le projet et de contribuer au développement d'une version 2.0 et de fédérer divers acteurs institutionnels autour de ce fleuron technologique wallon. En 2010, divers outils pourraient être mis à disposition (au même titre que la salle multimédia de l'AWT et son système de visio-conférence), notamment un univers virtuel (Tidi) dédié à la formation et peut-être également un dispositif de "web casting".

  • Fonds social européen Lien externe
    Le Fonds social européen est l'un des principaux instruments financiers de l'Union européenne pour la promotion de l'emploi et le développement des ressources humaines. Des budgets européens sont consacrés à différents programmes définis par objectifs, et à un programme d'Initiative communautaire, Equal
    http://www.fse.be
  • Claroline 2.0: résolument orientée utilisateur
    Utilisée par 1.196 organisations réparties dans 93 pays et récompensée en 2007 par l'Unesco, Claroline, la plateforme e-learning wallonne, seconde plateforme libre la plus diffusée dans le monde, prépare une version 2.0
    http://awt.wallonie.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,tem,020,002
  • Delicious.com/awtbe/projet+europe Lien vers del.icio.us

De même, dans le cadre du Be-ODL, un projet européen (Léonardo), dont l'objectif est de développer une boîte à outils pour favoriser l'apprentissage sur le lieu de travail et l'autonomie formative des travailleurs, va être introduit. D'autres initiatives vont être prises pour mettre un espace à disposition des prestataires e-learning lors de divers salons européens, tels que Online Educa Berlin ou encore l'iLearning Forum de Paris. Des initiatives vont également être prises pour initier des projets e-learning dans divers secteurs publics et privés.

Enfin, si la mise en place d'un plan mobilisateur e-learning, doté de moyens financiers, n'est pas d'actualité, des mesures de soutien au Serious Game pourraient être prises, à l'instar d'autres régions à travers le monde (Canada, France, Hollande-Flandres, etc.) qui ont identifié l'industrie du jeu comme un marché économiquement porteur.

Projets Interreg:

  • CEntre VIrtuel de FORMation (CEVIFORM) Lien externe
    Dispositif de formation original et innovant, résultat d''une coopération transfrontalière entre la Champagne-Ardenne et la Région wallonne
    http://www.ceviform.com
  • Franel Lien externe
    Plateforme d'apprentissage en ligne du néerlandais et du français langue étrangère développée dans le cadre du programme Interreg COBALT
    http://www.franel.eu
  • @SETERA Lien externe
    Projet Interreg, coordonné par l'AWIPH, visant à développer des formations au tutorat en ligne à destination des accompagnateurs de personnes handicapées
    http://www.atsetera.org

Projets Léonardo:

  • eMusic Business Game Lien externe
    Résultat du projet européen Web Training Game, ce jeu en ligne téléchargeable gratuitement simule la gestion d'une entreprise et fait s'affronter des équipes
    http://www.e-musicbusinessgame.com
  • Ouleas Lien externe
    Projet européen visant à mettre en place une plateforme e-learning pour les personnes sourdes et mal-entendantes afin de favoriser leur insertion professionnelle
    http://www.ouleas.eu
  • NeWorkers Lien externe
    Projet Léonardo visant à favoriser l'utilisation de l'e-learning dans les PME
    http://leonardo.euproject.net/go.cfm?PageId=4822
  • Empowerment of vET by improving the e-learning competencies of teachers and trainers (EVETE) Lien externe
    Ce projet européen a permis de mettre en place des cours en ligne à destination des enseignants et formateurs, afin de favoriser le développement de leurs compétences pédagogiques
    http://www.evete.org

Programmes-cadres européens:

Amélioration de la qualité en e-learning

Les normes et certifications existantes, principalement centrées sur le processus d'élaboration de cours en ligne, peinaient à garantir la qualité des dispositifs mis en place! C'est pourquoi dès 2007 la Coupole e-learning de l'AWT s'est penchée sur la mise en place d'un label de qualité qui viserait le dispositif comme produit final, sur base de critères de qualité intrinsèques (ergonomiques, techniques, pédagogiques, etc.), plutôt que de critères méthodologiques. Le label est donc octroyé au dispositif de formation plutôt qu'à l'organisme.

L'objectif du label est de:

  • sensibiliser les utilisateurs, ainsi que les opérateurs de formation aux bonnes pratiques en matière d'e-learning;
  • soutenir les dispositifs e-learning de qualité, ainsi que les opérateurs qui s'inscrivent dans des démarches qualité;
  • établir un socle de confiance entre utilisateurs et opérateurs de formation;
  • améliorer la qualité des dispositifs de formation en ligne (existants et à venir);
  • atteindre une masse critique de cours en ligne de qualité, afin de déclencher un effet démultiplicateur.

La procédure se veut aussi légère que possible, tant pour les organismes qui sollicitent une labellisation que pour les gestionnaires du label. L'approche se veut formative et incitative, mais non prescriptive: www.awt.be/elearning/label.

Le label a été lancé officiellement début 2009. Le comité d'évaluation (rassemblant trois experts académiques, trois institutionnels et trois entreprises), a démarré ses travaux et une quarantaine de cours ont déjà été labellisés, soit environ 10% de l'offre publique et commerciale identifiée actuellement: www.learn-on-line.be.

L'AWT dispose d'un budget FSE de 200.000 euros pour assurer la gestion et le suivi du label et une partie du suivi va être externalisé. Enfin, ce label suscite un grand intérêt! Le réseau EFQUEL (European Foundation for Quality in E-Learning) va mettre en place un groupe de travail autour du label et diverses régions européennes pourraient l'adopter.

Label de qualité e-learning

Portail de la Région wallonne