Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 26 mai 2017

Cadre et méthodologie du baromètre TIC 2012 de l'AWT

Les enquêtes de l'AWT reposent sur la méthode statistique des quotas qui garantit la représentativité des échantillons interrogés (ménages et citoyens, entreprises, communes et entreprises du secteur TIC)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 12/06/2012 | Imprimer | Envoyer
Attention ! Page archivée. Son contenu est trop ancien et/ou une page plus récente a été publiée sur ce sujet

Citoyens et ménages

La population étudiée est l'ensemble des Wallons âgés de 15 ans et plus. Le critère de résidence principale détermine l'appartenance à la population, sans considération de nationalité. Pour assurer une bonne représentativité de la population, l'échantillonnage a été réalisé sur base des critères suivants:

  • le genre;
  • l'âge;
  • la catégorie socio-professionnelle (CSP);
  • le niveau d'éducation;
  • le lieu de résidence (province);
  • le type de ménage.

L'échantillon a ensuite été redressé selon ces mêmes clefs pour correspondre à la structure de la population. L'enquête a été menée par téléphone entre le 4 novembre et le 21 décembre 2011. Afin d'assurer une collecte objective des informations relatives à l'usage des technologies, les enquêteurs ont appelé 50,6% de l'échantillon sur téléphone mobile et 49,4% sur ligne fixe. Au total, 2052 interviews ont été réalisées. L'échantillonnage a été effectué selon des méthodes de tirage aléatoire dans les plages de numéros des opérateurs mobiles (génération aléatoire des 6 derniers chiffres de tous les opérateurs) et dans les annuaires de téléphonie fixe.

Compte tenu de la taille de l'échantillon et des redressements appliqués, la marge d'erreur se situe entre 2 et 3%. En conséquence, la plupart des résultats présentés sont arrondis à des pourcentages entiers afin de ne pas donner l'illusion de valeurs exagérément précises.

Certains indicateurs étudiés ne se réfèrent pas à la population des citoyens wallons, mais plutôt à celle des ménages wallons. C'est le cas notamment pour la mesure des taux d'équipement en biens partagés, comme l'ordinateur domestique par exemple. L'AWT a posé ces questions aux citoyens pris en tant que représentants du ménage. A posteriori, les chiffres sont redressés selon une clef particulière qui se base sur la répartition des ménages par taille et selon certaines caractéristiques du chef de ménage: âge, niveau d'études et catégorie socio-professionnelle (CSP). Chaque interviewé a en effet été invité à préciser les caractéristiques de base de la personne qui est considérée comme le chef de ménage.

Les données relatives aux EPN ont été collectées principalement dans le cadre de l'enquête Communes (voir ci-dessous) et ont été enrichies avec les chiffres d'usages des EPN labellisés fournis par Technofutur TIC.

Entreprises

La Wallonie comptait en 2011, environ 246.000 entreprises marchandes toutes tailles et tous secteurs d'activité confondus. Le secteur public (codes Nace commençant par 84 et 85) et les ASBL ont été écartés du champ d'étude mais pas le secteur médical et notamment 15.000 titulaires de professions libérales médicales qui viennent s'ajouter aux entreprises marchandes dans l'univers de cette étude. On considére en effet, et l'étude spécifique menée par ailleurs le démontre à souhait, que le secteur médical est un acteur important de l'usage professionnel des TIC dans notre région.

L'enquête a été menée par téléphone, par courrier et sur le web, entre la mi-octobre et la fin décembre 2011, auprès des entreprises dont le siège social est situé en territoire wallon. 2.905 questionnaires valides ont été récoltés. La méthode statistique des quotas a été retenue pour assurer la représentativité de l'échantillon et ce tant au niveau de la taille de l'unité économique que du secteur d'activité.

Répartition des entreprises wallonnes par tailles
(secteur marchand, hors ASBL + secteur médical)
Tailles d'entreprises Entités % Classes
1 à 4 travailleurs 231.867 94,1% TPE
5 à 9 travailleurs 7.300 3,0% PME
10 à 19 travailleurs 3.637 1,5%
20 à 49 travailleurs 2.469 1,0%
50 à 99 travailleurs 595 0,2%
100 à 249 travailleurs 331 0,1%
250 travailleurs et plus 129 0,1% GE
Total 246.328 100%  

La structure économique wallonne repose essentiellement sur les TPE. On compte seulement un millier d'entreprises de plus de 50 travailleurs ayant leur siège social en Wallonie. L'entreprise wallonne typique est fortement ancrée dans sa région. Le graphique suivant dresse la répartition des entreprises selon les 14 secteurs d'activité retenus pour l'étude.

Pour le volet relatif à l'analyse des sites d'e-commerce wallons, l'AWT a cherché à identifier sur le web les sites des 256 entreprises répondantes ayant déclaré vendre en ligne en se basant à priori sur l'URL fournie. L'analyse détaillée de chaque site a été menée au cours des mois de janvier à mars 2012 à l'aide d'une grille de 102 critères touchant à la qualité technique et ergonomique ainsi qu'aux facilités offertes au visiteur et à l'acheteur.

Communes

La collecte de l'information a été réalisée selon cinq approches complémentaires:

  1. un questionnaire en ligne auquel les 262 communes wallonnes ont été invitées à répondre. Les communes pouvaient y accéder via un site Web dédié, avec login et mot de passe fournis par l'AWT. Toutes les communes y ont répondu;
  2. une analyse des sites Web communaux officiels selon une grille prédéfinie;
  3. la mesure de plusieurs indicateurs quant à l'ergonomie, la qualité de réalisation et de programmation réalisée en exploitant plusieurs outils et validateurs en ligne (W3C, Woorank,...);
  4. une évaluation de la continuité de service et de la performance "en ligne" des sites Web, menée pendant un mois et demi avec les outils de InternetVista;
  5. un courrier électronique envoyé à l'adresse e-mail principale de toutes les communes wallonnes afin d'évaluer leur capacité et leur rapidité de réponse.

Toutes ces données, collectées entre octobre 2011 et mars 2012, ont ensuite été compilées, notamment pour calculer le score global de chaque commune, qui repose sur 171 critères. 

Comme pour les précédentes enquêtes, il n'a pas été tenu compte, pour les analyses statistiques, de la distinction qui existe entre villes et communes au sens typologique généralement employé.

Pour la population, les catégories créées ont été calculées de manière à conserver un nombre suffisant d'habitants concernés. Par souci de comparaison, on a repris les mêmes catégories que dans les précédentes enquêtes.

Répartition des communes en fonction de la population au 1.1.2011
Appellation Catégorisation Nombre
de communes
Pourcentage
de communes
Pourcentage
de population
Très grandes communes 50000 habitants et plus 9 3% 26%
Grandes communes Entre 20000 et 49999 habitants 31 12% 23%
Communes moyennes Entre 7500 et 19999 102 39% 35%
Petites communes Moins de 7500 habitants 120 46% 16%

Secteur TIC

Rompant avec la méthodologie habituelle de ses enquêtes, l'AWT a choisi, pour évaluer l'état et les perspectives du secteur des entreprises actives dans les TIC, de se tourner vers une approche plus qualitative. Celle-ci permet ainsi de brosser un tableau contrasté du paysage TIC wallon et d'identifier les caractéristiques, performances, points forts et faiblesses des différentes composantes du secteur.

A cette fin, deux enquêtes ont été menées en parallèle. La première portait sur les petites entités et a été réalisée par le biais de questionnaires Web doublés de questionnaires postaux. Elle a permis de récolter 189 réponses valides au cours des mois de novembre et décembre 2011. La deuxième portait sur le noyau dur du secteur et a été conduite au moyen d'interviews présentielles approfondies avec les responsables des entreprises concernées qui ont eu lieu entre novembre 2011 et début mars 2012. Cette enquête a permis de réunir 133 réponses exploitables sur 248 sociétés pré-sélectionnées. Les critères de sélection pour figurer dans le noyau étaient les suivants:

  • nombre d'emplois salariés supérieur à 10 et;
  • présence à l'exportation et/ou;
  • activités confirmées de R&D.

Les résultats n'ont évidement pas pu être redressés et ne prétendent donc pas à l'exactitude statistique, mais peuvent toutefois être considérés comme révélateurs des réalités et des tendances du secteur.

Portail de la Région wallonne